Pérégrinations d'une Paria

 

Flora Tristan

 

 

Flora Tristan (1803-1844) est entrée dans le Panthéon imaginaire du féminisme et des luttes sociales. Ce que l'on connaît moins - voire pas du tout -, c'est le récit de son périple péruvien, en quête d'un hypothétique héritage. Mais le voyage iniciatique tourne court, renvoyant la jeune femme à la pauvreté, à son statut de jeune fille illégitime et d'Irrégulière légale (à l'époque on ne pouvait pas divorcer, même d'un mari violent). À moins que ces  Pérégrinations n'aient été nécessaires, transformant une Paria rebelle en une pasionaria inflexible.